)

Déficits immunitaires et maladies auto-immunes

Comprendre les déficits immunitaires et les maladies auto-immunes

Le système immunitaire protège le corps contre les organismes dangereux, tels que les virus, les bactéries et les cellules cancéreuses. Lorsque ces organismes infectent un corps par ailleurs en bonne santé, le système immunitaire réagit en produisant des anticorps et des cellules sanguines spéciales (appelées lymphocytes) qui tentent d'éradiquer l'infection. Lorsque le système immunitaire ne répond pas adéquatement à l'infection, on parle d’immunodéficience. Certaines personnes peuvent également être atteintes de la maladie inverse, à savoir un système immunitaire hyperactif qui attaque les cellules saines comme s'il s’agissait de corps étrangers : c'est ce que l’on appelle une réponse auto-immune. Ces deux cas peuvent créer des maladies mettant en jeu le pronostic vital. L'immunoglobuline, également appelée Ig, est un composant du plasma sanguin humain sain.

Chez CSL Behring, nous avons développé plusieurs thérapies de substitution de l’immunoglubuline (Ig) pour traiter des maladies rares liées au système immunitaire dans lesquelles l'Ig n'est pas présente en quantité suffisante. En outre, notre portefeuille de produits comprend des immunoglobulines hyperimmunes particulièrement riches en anticorps contre certaines maladies, telles que le tétanos, la varicelle, la rage et l'hépatite A et B.

  • Plus de 300 types

    de déficits immunitaires primitifs (DIP)

  • 9 à 15 ans

    Délai typique constaté entre l'apparition des symptômes et le diagnostic de DIP

  • 1 à 2 personnes pour 100 000

    reçoivent un diagnostic de PIDC chaque année

En quoi pouvons-nous vous être utiles ?

Déficit immunitaire primitif

Les déficits immunitaires primitifs sont un groupe important de troubles héréditaires ou génétiques qui altèrent le fonctionnement normal des cellules du système immunitaire et empêchent le patient de combattre les infections.

Déficit immunitaire secondaire / Immunodéficience acquise

Les déficits immunitaires secondaires surviennent lorsque le système immunitaire est compromis par un facteur externe et non par un facteur génétique. Les facteurs externes peuvent inclure le vieillissement, certains types de cancer, les interventions telles que la transplantation et certains médicaments.

Polyradiculonévrite inflammatoire démyélisante chronique (PIDC)

La PIDC est un trouble neurologique causé par la détérioration de la gaine de myéline des nerfs périphériques. Elle se caractérise souvent par une faiblesse croissante des jambes et des bras.

Purpura thrombopénique idiopathique (PTI)

Le PTI est une maladie auto-immune qui entraîne une faible numération plaquettaire. Une numération plaquettaire très faible peut entraîner une susceptibilité accrue aux saignements.

Syndrome de Guillain-Barré (SGB)

Le SGB est un trouble inflammatoire des nerfs périphériques à l'extérieur du cerveau et de la moelle épinière. Il se caractérise par l'apparition rapide d’engourdissements, d’une faiblesse et souvent d’une paralysie des jambes, des bras, des muscles respiratoires et du visage.

Maladie de Kawasaki

La maladie de Kawasaki est une maladie grave caractérisée par une inflammation des vaisseaux sanguins de l'ensemble du corps qui touche principalement les jeunes enfants et les nourrissons.